Cycle végétatif

La vigne croît tout au long de la saison. Chaque étape de sa croissance passe inaperçue aux yeux du profane, mais le viticulteur a pour chacune sa part d'inquiétudes et d'espoirs.

Les pleurs: les pleurs sont le premier signe du réveil de la vigne après le repos hivernal. Lorsque le sol, à une profondeur de 25 centimètres, atteint 10,2°C, la vigne commence à puiser de l'eau et envoie de la sève jusqu'à l'extrémité des branches. Pour le viticulteur, c'est le moment de la taille des branches, moment délicat, puisqu'une fois taillée, la vigne est très sensible aux gelées.

Le débourrement: 20 ou 30 jours après le début des pleurs, les bourgeons commencent à éclore. La vigne débourre à différents moments selon les cépages, tôt pour le chardonnay, un peu plus tard pour le pinot noir et tard pour le merlot. Le viticulteur palisse alors les vignes (il les fixe par un ensemble de piquets et de fils) et enlève la motte de terre que l'on avait mise au pied de chaque cep, à l'emplacement de la greffe, pour la protéger contre le gel.

L'émergence: à la mi-avril, après l'apparition des quelques branches nouvelles et de quelques feuilles, émergent des petites grappes vertes, des "inflorescences": ce sont les fleurs de la vigne qui sont encore en boutons. Pour le viticulteur, c'est le début des traitements préventifs contre les parasites et de l'épamprage (élimination des rameaux issus des anciens bois, car ils puisent sur les réserves de la vigne).

La floraison: de mai à juin, les boutons de fleurs s'épanouissent, normalement après quelque huit semaines suivant le débourrement. Le viticulteur veille pour prévenir la gelée. Au besoin, il active ses systèmes d'arrosage, ou va même jusqu'à allumer des poêles (Chablis) ou lance-flammes (Californie).

La nouaison: vers la fin de juin, chaque fleur fécondée devient un grain de raisin. Le viticulteur poursuit la taille d'été, destinée à concentrer l'énergie de la vigne dans le fruit. C'est aussi le moment de commencer le désherbage. C'est aussi le temps du rognage, soit la taille en haie pour limiter le développement des rameaux.

La véraison: la peau des raisins rouges commence à changer de couleur tandis que celle des raisins blancs commence à se tacheter et à devenir translucide. Dans le vignoble, les traitements et le désherbage se poursuivent; on commence aussi à éclaircir le feuillage pour faciliter la circulation de l'air, l'arrivée de la lumière et ainsi prévenir la moisissure et favoriser le mûrissement. C'est aussi le temps d'inspecter et de nettoyer les cuves qui serviront bientôt.

Les vendanges (maturité): les vendanges commencent souvent entre le 15 septembre et le 15 octobre, selon les régions. Le viticulteur prend les dernières décisions qui conduiront au produit final: évaluation du sucre (maturité), vendanges tardives, pourriture noble, égrappage, durée de cuvaison, choix des proportions des cépages, etc. C'est aussi le temps du dernier soutirage du vin de l'an dernier.

Taille automnale: taille des longs sarments et dernière fumure. Le viticulteur laboure en "butant" le cep pour le protéger du gel.

gauche.gif (82 octets)